Espace
sécurisé

AIDE POUR VOTRE PREMIERE CONNEXION

  • Votre nom d’utilisateur est composé de la première lettre de votre prénom et de votre nom de famille (tout attaché et en minuscule). Ex : Anne Dupont -> adupont
    Pour les prénoms composés, première lettre des deux prénoms et de votre nom de famille (tout attaché et en minuscule). Ex : Marie-Hélène Dupont-Francois - > mhdupontfrancois
  • Votre mot de passe est envoyé sur votre adresse mail Camy (prénom.nom@camy-info.fr).

Vous êtes ici

L'agglo

Les grands projets

Mantes en Yvelines est au cœur de nombreux grands projets d’aménagement. L’arrivée du RER Eole à l’horizon 2020, l’opération d’intérêt national Seine Aval ou encore l’Axe Seine sont autant d’opportunités de développement pour notre agglomération. Forte d’une réelle volonté politique et d’une vision d’avenir pour notre territoire, la communauté d’agglomération de Mantes en Yvelines a souhaité mobiliser partenaires publics et privés autour de grands projets ambitieux, forts et durables.

Innovaparc

Mantes Innovaparc est un quartier d’activités de 58 ha situé au cœur de l’agglomération de Mantes en Yvelines.

Il se distingue des autres opportunités d’implantation du nord des Yvelines par sa localisation urbaine exceptionnelle en façade de l’Autoroute A13, à proximité de la gare de Mantes-la-Jolie desservant Paris St-Lazare en 35 mn et de la future gare RER EOLE vers La Défense.

Les entreprises implantées pourront bénéficier des services déjà en place :

  • la mutualisation des parkings,
  • Innéos hôtel et pépinière d’entreprises (lieux de séminaire à disposition, location de bureaux, ateliers, salles de réunion et bureau de passage, domiciliation d’entreprises…,
  • un pôle de restauration à proximité…
Chiffres clés
58 ha

208 000 m² d’activités et de bureaux

10 000 m² d’équipements et de logements
2 500 emplois à terme
1 pépinière et hôtel d’entreprises, Innéos
 
Mantes Université

Implanté sur les trois communes de Mantes-la-Ville, Buchelay et Mantes-la-Jolie, le nouveau quartier Mantes Université est un ambitieux projet porté par la Camy, l’État, le Conseil régional d’Île-de-France et le Conseil général des Yvelines dans le cadre de l’Opération d’intérêt na­tional (OIN) Seine Aval.

Dessiné par l’architecte Bruno Fortier (lauréat du grand prix de l’urbanisme en 2002) et structuré autour de la reconversion de la Grande Halle Sulzer, ce quar­tier constitue un nouveau cœur d’ag­glomération situé à 30 minutes de la Défense et de Paris grâce à l’arrivée prochaine du RER Eole.

Mantes Université c'est :

  • un pôle universitaire technolo­gique,
  • un pôle commercial de 30 000 m² de surface,
  • un centre aquatique Aquasport,
  • un parc urbain de 1,5 hectare,
  • plus de 2 000 loge­ments.

Les premières réalisations

  • Institut des Sciences et Techniques des Yvelines (ISTY) - 2013 - Région Ile-de-France (MO) / Badia Berger (MOE)
  • Piscine Aquasport - 2013 - Communauté d’agglomération Mantes en Yvelines (MO) / Mimram (MOE)
  • Ecole Nationale de Musique (CRD) - 2011 - Communauté d’agglomération Mantes en Yvelines (MO) / Badia Berger (MOE)
  • Les Meuniers - 2012 - 158 Logements dont 57 logements sociaux - Brenac et Gonzalez (MOE)
  • Le secteur de l’ENM- 2011 - 280 logements dont 32 logements sociaux Mantes Yvelines Habitat, crèche, commerces et bureaux - C. Hauvette et AMA (MOE) – T. Melot

​En cours

  • Le pôle commercial la Halle en Ville - Hammerson (MO) / Reichen et Robert (MOE)
  • Résidence sociale étudiants/jeunes actifs 145 chambres et 35 logements en accession sociale - Agence Babel (MOE)
  • 240 Appartements dont 49 logements sociaux - Agence Devillers et SOA (MOE)

 

Chiffres clés
266 000 m² de surface
129 000 m² de logements (20% de logements sociaux) soit à terme plus de 2 000 logements
90 000 m² de commerces, bureaux, activités et services
47 000 m² d’équipements
1 pôle universitaire technologique, plus de 2 000 étudiants à terme
1 piscine Aquasport à vocation sport et santé
1 Conservatoire à Rayonnement Départemental de Musique, Danse et Théâtre
1 parc urbain de 1,5 ha
Aménagement de la voirie de la Zone des Graviers

Les Franchissements des graviersLa zone des Aureines inscrite dans la ZAC Mantes Innovaparc et le Parc d'activités des Graviers occupe une place stratégique  au cœur d’un territoire économique majeur. Pour réussir pleinement la mutation du territoire, il faut accompagner les grands projets par les travaux de voirie adaptés. Le projet de réalisation des voiries et de l'ouvrage de franchissement dans la Zone des Graviers fait partie de ces travaux dans l’opération de desserte des pôles économiques située sur le territoire. Ce projet va permettre de relier les zones et parc d'activités : Les Graviers, Mantes Université et Innovaparc.

Il a pour objet la réalisation de l’ouvrage de franchissement des voies ferrées de la ligne « Paris-Saint-Lazare/Cherbourg », le réaménagement du boulevard de la Communauté en un boulevard urbain, la création de cheminements pour les piétons et cycles. Il prévoit également le dédoublement de la sortie N°13 de l'autoroute, pour désengorger la bretelle de la sortie n°13 et sécuriser cette zone en minimisant les remontées de files récurrentes sur l'A13. Ce projet prévoit aussi la création d’un nouvel axe urbain qui accueillera une ligne de Transport en Commun en Site Propre (TCSP) et reliera, à terme, les gares de Mantes-la-Jolie et de Rosny-sur-Seine. Les aménagements s’inscrivent également dans une démarche de développement durable : préservation des ressources en eau potable, assainissement, éclairage économe, développement des circulations douces (piétons, vélos...).

Déroulement du projet

Avant 2012 : Etudes préliminaires

  • Définition des besoins d’aménagement en fonction de l’évolution de la zone d’activités et des difficultés de circulation.

2012 : Sélection des concepteurs du projet

  • La Camy lance un concours pour trouver le meilleur projet correspondant à ses attentes. Les cabinets SCE,B+M Architectureet Studio Vicarini sont retenus par le jury composé d’élus et de personnalités qualifiées.

2013 -2015 : Etudes d’avant-projet (phase en cours)

  • Etudes spécifiques pour analyser, éviter, limiter ou compenser les impacts du projet sur l’environnement naturel et humain et sur la circulation locale.
  • Une enquête publique permettant de recueillir l’avis de la population est menée, du 7 avril au 11 mai 2015.
  • Le projet pourra ensuite être déclaré d’intérêt général par le Conseil Communautaire et les élus votent la poursuite du projet (appels d’offres, budget, travaux).

2015 -2016 : Appels d’offres et études détaillées

  • Les remarques émises lors de l’enquête publique sont intégrées au projet.
  • L’ensemble des détails techniques et des modalités d’intervention sont définies, notamment avec les partenaires (SNCF, SAPN, EPAMSA…) et les financeurs.
  • Les terrains nécessaires au projet sont acquis par la CAMY, si besoin. Dans le cas où les démarches amiables n’aboutissent pas, une déclaration d’utilité publique (DUP) permet d’exproprier pour obtenir les terrains.
  • Appels d’offres selon le code des marchés publics, choix des entreprises les mieux disantes.

2016 -2019 : Travaux

  • Lancement des travaux. Les services de la CAMY s’assurent que le chantier se déroule bien et que le planning est respecté.
  • Les conditions de circulation seront ponctuellement modifiées, jamais interrompues (sauf très ponctuellement), selon les déviations mises en place. Les travaux les plus pénalisants seront réalisés de nuit et en dehors des heures de pointe.

Printemps 2019 : Mise en service des aménagements

  • La zone des Graviers sera desservie depuis l’autoroute grâce à la deuxième branche de la sortie d’autoroute et le nouvel ouvrage. Les conditions de circulation seront améliorées sur le boulevard de la Communauté et les déplacements doux seront favorisés.

 

RER E (Eole), la Défense en 35 minutes

RER E

Adaptation ou création de nouvelles voies pour les transports alternatifs, aménagement des gares routières font partie des actions de la Camy en faveur des déplacements. La Camy accompagne également ses partenaires sur les grands projets afin de les adapter au mieux aux déplacements s’effectuant sur son territoire.

RER E (Eole), la Défense en 35 minutes

Le projet du prolongement du RER E vers l'ouest (Eole) va renforcer l’offre de transports en commun sur notre territoire, en desservant les gares de Mantes-la-Jolie, de Mantes Station et d’Epône Mézières.

Le prolongement du RER E (Eole) vers Mantes-la-Jolie permettra une accessibilité plus rapide vers les quartiers d’affaires de la Défense : Mantes-la-Jolie/La Défense en  35 minutes. Ce projet est un enjeu majeur pour le développement économique du territoire. Le RER E (Eole) permettra de renforcer notre compétitivité au sein de la Vallée de la Seine.

Un meilleur accueil des usagers à Mantes-la-Jolie

  • accessibilité : rehaussements des quais  pour Eole, accessibilité des bâtiments pour les personnes à mobilité réduite,
  • cheminement des voyageurs : élargissement d’une partie de la passerelle existante, création d’une nouvelle passerelle à l’ouest pour l’accès aux quais,
  • services en gare : création d’un bâtiment voyageur côté sud Mantes-la-Ville avec guichet SNCF et boutique bus, intégration d’une boutique bus dans le bâtiment nord restructuré, locaux commerciaux dans les bâtiments nord et sud,
  • intermodalité : bus, transilien, ter, intercités, TGV taxis, Express A14, vélos...

Calendrier prévisionnel des travaux (de 2015 à 2022)

  • Construction d’un bâtiment voyageurs côté Mantes-la-Ville, entre la gare routière et les voies ferrées,
  • Extension et rénovation du bâtiment voyageurs côté Mantes-la-Jolie,
  • Construction d’une nouvelle passerelle et élargissement d’une partie de la passerelle existante,
  • Travaux d’infrastructures sur les quais et voies pour accueillir les futures trains,
  • Les travaux auront des impacts sur la circulation des trains, notamment certains soir, week-end et durant l’été 2021 : des bus de substitution permettront néanmoins d’assurer les dessertes. Les voyageurs seront informés des travaux par les canaux habituels (blogs de ligne...).
  • Les emprises des chantiers en gare nécessiteront de modifier le cheminement des voyageurs et le fonctionnement de la gare routière. Les usagers seront informés et guidés dans leurs déplacements.
Calendrier prévisionnel suceptible de modification et d'évolution
Printemps 2015 Travaux préparatoires sur les deux parvis de gare
Eté 2015 >> Début 2017 Construction de l'extension ouest du bâtiment nord
Construction du bâtiment sud
Construction de la nouvelle passerelle ouest
Démolition des quais C/D et relogements 
2017 Mise en service du bâtiment sud et des extensions ouest et est du bâtiment nord
Courant 2018

Fin des travaux des bâtiments
Libération des emprises chantier
Remise en état des parvis

Mise en service complète du bâtiment nord de la gare

2021 Travaux d'infrastructures (voies)

 

Plus de renseignements sur le site du RER Eole ou par mail contact@rer-eole.fr

Télécharger le schéma du prolongement du RER E vers Mantes-la-Jolie :

Les pôles d'échanges multimodaux

La Camy, étudie en collaboration avec le Stif le réaménagement des pôles d’échanges de :

  • Rosny-sur-Seine,
  • Epône-Mézières,
  • Mantes Station,
  • Mantes-la-Jolie.

Les aménagements visent à améliorer l’intermodalité, notamment les correspondances bus-train, à proposer des aménagements piétons confortables, sécurisés et accessibles aux personnes à mobilité réduite, à réaliser des aménagements et des stationnements sécurisés pour les vélos, à organiser les besoins en stationnement automobile, à offrir une information claire et complète, à aménager des espaces publics de qualité (parvis notamment), à organiser la dépose minute.

La création d'une ligne de bus en site propre

La création d’une ligne de bus à haut niveau de service est étudiée par le STIF, la Camy et leurs partenaires.

Cette nouvelle ligne prévoit de relier la gare de Mantes-la-Jolie au futur éco-quartier fluvial Mantes-Rosny en passant par le Val Fourré.

Le  bus en site propre combine les avantages du bus et du tramway : fiable, rapide, respectueux de l’environnement, il offrira des fréquences élevées, une amplitude large de circulation, des stations identiques et bien équipées, une priorité aux carrefours à feux...

 

Le réseau Médiathèque

Projet de réseau médiathèque

La Camy et les communes qui la composent travaillent à une mise en réseau des bibliothèques du territoire.

En 2015,  c’est deux grands chantiers qui seront ainsi lancés, pour une mise en œuvre prévue courant 2016 :

  • La création d’une Bibliothèque Numérique d’Agglomération, qui permettra aux habitants de Gargenville, Mantes-la-Jolie, Porcheville, Rosny-sur-Seine, ainsi qu’aux élèves inscrits à la bibliothèque de l’Ecole Nationale de Musique, grâce à l’acquisition d’un logiciel et d’un portail internet communs, la possibilité d’emprunter dans n’importe quelle bibliothèque du réseau et leur donnera accès à des ressources numériques en ligne (presse en ligne, livres numériques…).
  • Le lancement d’une grande consultation des habitants du territoire, afin de connaître les attentes et besoins de chacun en matière de bibliothèque, et de définir au mieux l’offre de services dans le futur réseau.
Une nouvelle déchèterie à la Vaucouleurs

La future déchèterie Vaucouleurs

Au 1er semestre 2016, un 2e équipement communautaire verra le jour dans la zone d’activités de la Vaucouleurs, à Mantes-la-Ville. Comme les Closeaux à Mantes-la-Jolie, cette nouvelle déchèterie permettra aux habitants des 35 communes de la Camy d’apporter encombrants, gravats, végétaux, ferraille... Jusqu’à 4 000 tonnes de déchets par an pourront y être valorisés.

Cet investissement de 2 M€ s’inscrit dans le Programme local de prévention des déchets de la Camy. Face à l’agrandissement du territoire et aux volumes toujours plus importants à traiter, le tri et le recyclage sont plus que jamais nécessaires.

Le site de la Vaucouleurs sera équipé d’une zone spécifique dédiée au réemploi. Les usagers pourront y déposer objets ou mobilier, qui grâce au travail d’entreprises locales solidaires comme Aptima, trouveront une seconde vie. Il sera doté d’un quai pouvant accueillir 12 bennes sécurisées par des garde-corps et des locaux de stockage pour l’ensemble des types de déchets.

Accessible depuis le chemin des Larrons élargi, le bâtiment tout en courbes sera visible depuis la route et surplombé par un auvent original, à la manière d’une peau d’orange pelée, clin d’oeil à sa vocation de valorisation et au caractère durable de sa construction.

La transition énergétique

Le climat et la question énergétique sont au centre des priorités politiques de l’année 2015 sur le plan national, via le vote de la Loi Transition Energétique pour la Croissance Verte, et international avec la Cop 21. La transition énergétique encourage la sobriété énergétique et le recours à des énergies renouvelables. Derrière cette ambition se trouve un nouveau modèle de développement à construire. Les nouveaux modèles économiques sous-jacents à cette thématique, constituent, en effet, une source d’attractivité et de compétitivité pour un territoire et ses entreprises. Il est donc important pour Seine Aval de saisir cette opportunité.

Séance plénière

Les Assises de la transition énergétique ont été ouvertes avec l’intervention de Monsieur Paul Martinez, Président de la CAMY, et de Monsieur François Garray, Président de la CAVS.

Un scénario énergétique prospectif a été dressé par les membres de Seinergy Lab afin de proposer des pistes de réflexions et d’actions.

Enfin, des retours d’expériences ont été présentés par les deux collectivités engagées dans des démarches ambitieuses en matière de transition énergétique, permettant ainsi de dessiner des ambitions possibles.

1ere Table ronde : Réduire la facture énergétique

  • Le bâtiment constitue le premier consommateur d’énergie (43%), tous secteurs confondus. Les dépenses énergétiques sont également de plus en plus importantes pour les ménages. L’habitat représente donc un axe prioritaire d’intervention via les travaux de rénovation énergétique. Cependant, les objectifs de 500 000 réhabilitations par ans ne sont pas atteints. Comment explique-t-on ce décalage ? Quels sont les outils et technologie à disposition pour réduire la consommation énergétique du bâti ?

 2ème Table-ronde : Construire des réseaux intelligents

  • Le développement des énergies renouvelables conduit à une modification importante de l’architecture des réseaux énergétiques : de centralisés ces derniers deviennent décentralisés. L’intégration avec le bâti et le développement d’un éco-système énergétique via la gestion intelligente des réseaux offrent des opportunités de réduction de la consommation énergétique.

3ème table-ronde : Imaginer la mobilité durable

  • Les transports représentent 1/3 des émissions de gaz à effet de serre. Ces derniers continuent d’augmenter face à l’accroissement des déplacements (25 % entre 1990 et 2008 exprimé en voyages-kilomètres). Il s’agit donc de répondre aux besoins de mobilité des habitants, renforcés dans un territoire péri-urbain comme Seine Aval, tout en conciliant les ambitions de sobriété énergétique. Pour cela, des énergies de récupération, comme le biogaz peuvent être développées, ainsi que des modes de déplacements innovants.

 4ème Table-ronde : Financer la transition énergétique

  • La question du financement constitue l’une des principales problématiques en vue de l’amplification des actions en faveur de la transition énergétique, incitant les grands acteurs à développer des produits spécifiques. La raréfaction des ressources des collectivités doit également inviter ces dernières à mieux cibler leurs aides mais également à encourager le développement et le recours à des modèles alternatifs comme le financement participatif.

 Restitution et prospective